Articles

Gilets jaunes : les raisons d'une colère passée du monde virtuel au monde réel

Image
Depuis le 17 novembre, la France vit à l'heure du gilet jaune. Cet accessoire rendu obligatoire par le décret 2015-514 au travers de l'« l'obligation de détenir un gilet de haute visibilité... Ces derniers [les conducteurs de véhicules à moteur] devront en disposer sur eux ou dans un rangement de leur véhicule (filet, coffre…) et le porter lorsqu'ils descendent de leur véhicule à la suite d'un arrêt d'urgence, afin d'améliorer leur visibilité. ».
Et le terme de visibilité prend ici tout son sens. Ce mouvement spontané, né originairement sur les réseaux sociaux, et plus spécifiquement Facebook, Youtube et Change.org, adopta comme mode de ralliement la pose d'un gilet jaune en évidence derrière le pare-brise. Ce fut par ce geste simple et légal l'affermissement d'une volonté de se montrer, de s'identifier plus clairement face à des politiciens jugés comme carriéristes et peu au fait des réalités de terrain. Une contestation virtuelle vena…

DRH : La machine à broyer de Didier Bille

Image
C'est un vrai pavé jeté dans la mare que cet ouvrage écrit par Didier Bille, ancien directeur des ressources humaines ayant oeuvré pour plusieurs sociétés de facture mondiale. Il lève un voile généralement très pudique sur les pratiques de son département et la manière dont celui-ci est appréhendé par les autres services.
Les critiques à adresser à sa production sont mineures eu égard à l'objectif de celle-ci. L'on peut déplorer que certains chapitres manquent un peu de consistance et que les aller-retours entre le passé et le présent ne sont pas toujours très perceptibles à la première lecture. L'on peut aussi déceler un changement de style entre le début de l'ouvrage, assez pataud, et la fin, bien plus envolée.

Il n'y a aucune leçon de morale prodiguée par l'auteur du présent essai. Son écrit se veut essentiellement un condensé de ses nombreuses années d'expérience. Il expose de la matière brute par écrit, non sans humour en certaines occasions tant …

J'assume : le sonal post-démocratique

Image
C'est devenu une antienne depuis l'émergence d'un nouveau gouvernement en France : « J'assume » revient périodiquement à ponctuer chaque mesure contestée voire impopulaire. Ce letimotiv vise aussi en matière de stratégie communicationnelle à fermer le ban : pas de négociation, pas d'exception, pas de temporisation. C'est ainsi que le mot d'ordre est diffusé du haut vers le bas.
Or ce pavlovisme lexical au sein de l'exécutif français conforte les travaux du professeur Colin Crouch sur le phénomène de post-démocratie (auquel sera consacré un article dédié en forme de fiche de lecture). Les éléments qui permettent en effet de déterminer si nous nous trouvons en ce type de régime sont réunis : conservation des attributs de la démocratie éviscérés de toute influence politique réellerenforcement du pouvoir exécutif au détriment des échanges avec les autres pouvoirsverticalisation des décisionsmêlange des intérêts privés et publicsdéliquescence de l'autori…

Lorsque le GRU fait l'Europe buissonnière

Image
L'affaire avait défrayé la chronique en ce début du mois d'octobre 2018 : plusieurs agents du GRU (le service de renseignement militaire) auraient tenté en avril 2018 de pirater les communications de l'OIAC (Organisation d'Interdiction des Armes Chimiques) sise à La Haye. Capturés par le contre-espionnage néerlandais, ils ont été expulsés du pays non sans en médiatiser leur sortie, y compris avec photographies à l'appui. Un procédé extrêmement rare dans l'univers feutré du renseignement.

Cette occurrence n'en est pas moins le nouvel avatar d'une liste de griefs à l'encontre d'une agence bien moins réputée que ses homologues russes du secteur civil que sont le SVR et le FSB mais non dépourvue de moyens réels pour fomenter des opérations matérielles ou immatérielles à l'étranger .
Son nom a ressurgi avec insistance lors de l'affaire Sergueï Skripal, ancien agent dudit service passé au service d'une puissance étrangère, emprisonné dans…

Kalachnikov dégaine à son tour dans les électromobiles

Image
Mikhaïl Kalachnikov (1919-2013), ingénieur militaire de talent qui rêvait de construire des machines agricoles, n'en reviendrait peut-être pas de savoir que son nom porteur d'effroi ou d'espoir - selon le propriétaire du doigt sur la détente - pourrait désigner à  l'avenir une marque d'électromobile!

C'est ce qu'à tenu à révéler le fabricant d'armes lors du salon АРМИЯ-2018 (Army 2018) [1] en présentant un concept néo-rétro : la CV-1 basée sur la Izh 2125 Kombi [2]. L'ironie de l'Histoire est que l'Izh 2125 avait cessé d'être produite par AvtoVaz à Ijevsk dans les années 1990 suite aux réformes économiques pour laisser l'usine se reconvertir dans... les armes à feu!
Pour en revenir à la CV-1, sa fiche technique laisse entrevoir un potentiel que l'esthétique pataude masque remarquablement : 220 kw de puissance (soit 300 chevaux-vapeur) ; 350 kilomètres d'autonomie ; 0-100 km/h en 6 secondes. C'est assez succinct malheureu…

Principe de précaution : ce qui tue l'innovation et l'économie (et ce qui pourrait l'améliorer)

Image
« La vitesse tue ». Ce slogan répété à l'envie depuis des années par les pouvoirs publics et les associations de lutte contre la violence routière devient désormais inaudible de la même manière que les autorités soviétiques scandaient des aphorismes marxistes au crépuscule d'un régime soucieux de se rassurer sur lui même. La raison de cette surdité sélective par les principales cibles de cette assertion (non scientifique faut-il le préciser [1] ) repose sur un double constat.
Le premier : la lutte contre l'insécurité routière est monomaniaque. La vitesse semble obséder autrement plus les autorités que tout autre facteur tels que l'alcool, la prise de stupéfiants, la dégradation des infrastructures, la somnolence etc. Le second : la disproportion dans le déploiement des moyens par rapport à d'autres faits de délinquance ou de criminalité abordés quant à eux sous un angle bien plus laxiste.
Par dessus tout, il faut remonter à l'origine. Non pas des limitations d…