Articles

Affichage des articles du juin, 2018

Pourquoi la Nordschleife est-elle si mythique?

Image
La Nordschleife, la boucle nord en bon français, surnommée aussi de manière plus poétique, Grüne Hölle, l'enfer vert. Un nom qui fait frémir les pilotes professionnels et enthousiasme les amateurs de sensations fortes.
Pourquoi pareil paroxysme dans son appréciation?
Tout d'abord il convient de préciser que par extension, l'on nomme indifféremment Nürburgring et Nordschleife, ce qui est inexact : le Nürburgring constitue la partie Grand Prix du tracé, et surtout le tronçon le plus récent - ouvert à la compétition en 1984 - doté d'un développement de 5,148 kilomètres tandis que la Nordschleife voit ses origines remonter à 1927 pour un parcours hautement sinueux et valloné de 20,832 kilomètres [1].
Cela ne répond toujours pas à la question posée mais cela donne déjà une idée du différentiel entre ces deux mondes : le nouveau - Nürburgring - et l'ancien - Nordschleife.
Si les compétitions officielles sont relativement rares depuis le retrait de la Formule 1 en 1976 […

80 km/h : catharsis de maux socio-politico-économiques

Très récemment, un vieil ami m'a fait part de sa réflexion sur l'excès d'importance que j'accordais à la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires. Je lui en sais particulièrement gré puisque cela me permet de synthétiser les raisons de cette inquiétude liée à cette mesure gouvernementale venant d'être promulguée au Journal Officiel [1].
Une mesure sans démonstration scientifique viable : - Le rapport servant de base à la décision est le fruit d'une expérimentation. Laquelle devait s'échelonner sur cinq années, de 2015 jusqu'en 2020 mais fut arrêtée en plein processus après seulement deux années de collecte d'informations erratiques. Elle n'est d'ailleurs apparue en rien probante quant à son efficacité sur la maigre base de données obtenues. - En désespoir de cause est appelée à la rescousse la loi de Nilsson qui est une escroquerie intellectuelle puisqu'il s'agit d'une étude circonstanciée datant de 1982 (!), p…

Smart crossing : la prévention avant la répression au sein des villes intelligentes

Image
Il est une constante depuis les années 1970 que tout déplacement motorisé doit être frappé d'une présomption de culpabilité (écologique ou sécuritaire cumulativement ou alternativement). Et dont la prolifération de radars intelligents de type Mesta Fusion [1] est une démonstration éclairante sur l'approche de la mobilité de notre temps par les décideurs politiques.
Ce faisant, certains acteurs publics et privés n'entendent pas frapper d'anathème tout à chacun et préfèrent opter pour une approche moins arbitraire et plus pédagogique avec l'apport des avancées technologiques dans le cadre de l'Internet des Objets (IoT).
Tel est le credo de Direct Line, société britannique spécialisée dans les assurances qui s'est emparé du sujet et a décidé de promouvoir au sein de Londres son concept de Smart Crossing (traversée intelligente) avec son partenaire Umbrellium.
Comment cela fonctionne-t-il concrètement? Il s'agit d'un système d'alerte visuel par LED…