Articles

Affichage des articles du février, 2015

La donnée n'est pas donnée : Stratégie & Big Data - colloque École Militaire 23 mars 2015

Image
Echo RadaЯ, Keyrus, le centre de recherche de l'École des officiers de la gendarmerie nationale, le centre d'enseignement supérieur de la gendarmerie nationale, la chaire Castex de cyberstratégie et la Revue de Défense Nationale sont heureux de vous inviter le 23 mars 2015 à un colloque sur les données numériques.


PROGRAMME :

08h45 // Introduction / Général Marc Watin-Augouard, Directeur du Centre de Recherches de
l'EOGN
Matinée : La donnée, singulière et plurielle
09h00 // Table ronde 1/ Qu’est-ce qu’une donnée ? Modérateur Jean-Paul Pinte (Université
Catholique de Lille)
♦ Pour un informaticien : Jean Rohmer (Pole Universitaire De Vinci)
♦ Pour un économiste : Christian Schmidt (Paris Dauphine)
♦ Pour un philosophe : Emmanuel Brochier (IPC)
♦ Pour un sociologue : Antoinette Rouvroy (Université de Namur)
10h00 // Débat
10h45 // Pause
11h00 // Table ronde 2/ De la donnée aux données Modérateur Christine Ballagué (Institut Mines
Télécom Paris – Vice-Présidente du Consei…

Le vrai vainqueur des accords de Minsk-2 est...

Image
Pas la paix, du moins pas encore. Mais un individu qui vient de se placer directement au centre des négociations alors qu'il était encore voici peu considéré comme le paria de l'Europe (après Vladimir Poutine) : Alexandre Loukachenko.
Président depuis 1994, ce qui en fait le second plus vieux chef d'État d'ex-URSS en activité après Noursoultan Nazarbaïev, Loukachenko invité au début de son activité politique au sein des chancelleries occidentales a subi une ostracisation progressive de la part des responsables européens. Une attitude cependant contrebalancée par la crainte d'assister à l'absorption pure et simple du Bélarus par son grand voisin, la Russie.
Bénéficiant du programme européen appelé Partenariat Oriental, le Bélarus n'en a pas moins fait l'objet de la part de l'Union Européenne d'un embargo sur plusieurs produits et surtout l'interdiction de visas pour plusieurs personnalités du monde politique et des affaires. Les relations di…

Après la démocratie d'Emmanuel Todd

Image
« Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens » a lancé Jean-Claude Juncker, président de la Commission Européenne lors d'un entretien accordé au quotidien français Le Figaro. L'information n'a que peu été reprise par les autres médias français alors que les propos visant à lénifier l'importance des votes grecs [1] aurait mérité d'être plus amplement relayé en raison du hiatus qu'il y a désormais entre des textes de lois posés comme des masses de granit inébranlables et des situations économiques et sociales vécues par les peuples européens. Or, plus ce fossé s'élargit plus la légitimité sur laquelle repose la légalité des textes s'effrite.  Il est pas dans le propos de cet article de faire le recensement de toutes les validations des traités, dont certaines furent rocambolesques, au mépris parfois du principe vox populi vox dei. En revanche, l'aplomb de l'ancien premier ministre luxembourgeois mérite que l'on y p…