Articles

Affichage des articles du mars, 2014

La route des varègues aux grecs : à l'origine du tropisme russe pour les mers chaudes

Image
En l’an 862, et sur les berges de l’Ilmen, Rurik vient de gagner un territoire qu’il pressentait sans limites, et dont Holmgard, l’inexpugnable forteresse le toisant derrière le rideau brumeux, serait le premier jalon. C'est ainsi que débute vraiment la longue route vers le sud, dite des varègues aux grecs, d'une longueur totale de près de 1700 kilomètres des rives de la Baltique jusqu'à l'embouchure du Dniepr.
C'est à partir de Novgorod, implantation varègue à proximité d'un village slave que l'axe nord-sud va prendre progressivement tout son sens. Car ce choix relevait de tout sauf du hasard puisque la forteresse permettait un déploiement, un contrôle et un ravitaillement se situant au tout début de cette fameuse route (trajet en violet sur la carte). Un axe commercial nord-sud à la fois fluvial et terrestre particulièrement lucratif pour ce peuple de marchands qu’étaient ces scandinaves venus de l'actuelle Suède et dont les qualités guerrières étaie…

Les tatars de Crimée

Image
Article paru sur Alliance GéoStratégique le 19 mars 2014
Lors des récents troubles en Ukraine consécutifs au rapprochement du président Viktor Yanoukovitch vers l'Union douanière plutôt que l'Union Européenne, il a été évoqué les risques d'une partition du pays en deux entités géographiques. Pour plausible, cette hypothèse méconnait pourtant une autre réalité ukrainienne qui pèse pourtant dans le contentieux entre autorités ukrainiennes, européennes et russes. Celle d'une région qui se révéla souvent au cours de l'Histoire un véritable enjeu géostratégique, la Crimée et le destin mouvementé d'un peuple multiséculier : les tatars de Crimée.

Les tatars, fer de lance de la conquête mongole
Les tatars ont souvent été confondus au fil des chroniques occidentales avec les envahisseurs mongols. S'ils ont été soumis puis intégrés aux forces mongoles, et ce dans une très large proportion, ils ne furent pas cependant pas à l'initiative des grandes campagnes du XII…

Dossier Mer Noire, Cyber Crimée et Lock On, simulation militaire en Crimée

Image
Il est enfin là : le dossier sur la Mer Noire exclusivement sur l'Alliance GéoStratégique!


Tous les deux jours, sauf actualité particulière, un nouvel article vous sera proposé sur ce thème ô combien contemporain. Seront abordés les différents pays, les différents enjeux, les différents peuples et les différends endémiques à la zone. Pour en apprendre davantage en cette période où cette mer intérieure cristallise l'attention médiatique, rendez-vous sur l'Alliance GéoStratégique : http://alliancegeostrategique.org/2014/03/14/dossier-mer-noire-introduction/
Enfin, un complément à mon article Cyber Crimée paru le 10 mars sur le présent blogue. C'est Poussières d'Empire tenu par Kevin Limonier qui s'y colle et qui nous livre une cartographie ad hoc où l'on visualise parfaitement les dorsales Internet : http://villesfermees.hypotheses.org/243


Lock On, un simulateur de vol militaire russe sorti en 2003 et qui offrait la possibilité de piloter plusieurs appareils r…

Cyber Crimée

Image
Si tous les yeux internationaux sont tournés vers l'Ukraine en général et la Crimée en particulier, ce qui n'empêche pas le monde de tourner de la Thaïlande au Venezuela en passant par le Qatar, l'aspect cyber est scruté avec attention pour savoir si nous serions en face d'un scénarion à l'estonienne (paralysie massive des réseaux de communication et d'échanges de données) ou à la géorgienne (frappes cybernétiques précédant et accompagnant une opération militaire conventionnelle).
Pour l'heure rien de tel. Ou presque. Le « presque » tenant dans les tentatives répétées de groupes d'hommes armées tentant de couper l'accès par fibre optique entre la péninsule et l'Ukraine continentale. Le propos est relaté par l'agence des télécommunications nationales Ukrtelecom qui a signifié qu'elle faisait face à des actes de malveillances répétées sur son réseau de fibre optique et qu'il lui était difficile d'assurer le bon fonctionnement des …

Urban Racer : un Fast & Furious russe qui va droit dans le mur sans passer la seconde

Image
Si la série des Fast & Furious (RIP Paul Walker) a suscité beaucoup de répliques oscillant en règle générale entre la caricature et le grotesque. Pour ne rien cacher, et même en étant indulgent envers la production cinématographique soviéto-russe, celle-ci mérite son quota de tomates pourries lancés à grand renfort de protoxyde d'azote sur l'écran... Urban Racer (Стритрейсеры en version originale) promet énormément dès le départ.
Le couple recruté pour donner corps à cette histoire est composé de Marina Aleksandrova et d'Alexeï Chadov (Fantassins en première ligne, déjà relaté sur ce site), deux acteurs relativement chevronnés qui peuvent se prévaloir d'une expérience des plateaux de tournage... mais pas des circuits malheureusement. Un constat qui s'affiche dès le premier quart du film où l'on comprend que la boîte de vitesse n'a pas été soumise à rude épreuve par les intéressés. En outre sur le plan de l'interprétation, l'on peut légitimement…