Articles

Affichage des articles du janvier, 2010

Deezer cherche la pierre philosophale de la musique en ligne

Comme vous le savez, j'ai été un utilisateur de Deezer lors des premiers temps de ce blogue avant de m'en détacher par suite de dysfonctionnements récurrents. Et qui auront été crescendo par la suite comme je pus le constater en suivant l'évolution sur des forums informatiques.

A ce jour, la situation est devenue critique. Jonathan Benassaya, co-fondateur (avec Daniel Marhély) et PDG de la société créée en 2007 ne dispose plus que du fauteuil de Président, celui de la Direction Générale étant dorénavant dévolu à Axel Dauchez.

Le Figaro pose la problématique de manière très crue mais indiscutable :
Axel Dauchez devra résoudre une équation compliquée. Deezer, qui revendique 7 millions de visiteurs uniques en décembre, génère environ 700.000 euros de chiffre d'affaires mensuel, grâce à la publicité et à son offre payante, souscrite par 10.000 internautes. Or, un site de streaming doit s'acquitter d'environ 1,2 à 1,5 million d'euros par mois de droits aux maison…

Les pensées sont libres... surtout en Allemagne

Allons-y gaiement, après l'intermède musical Russe ne nous privons sur la lancée de soigner nos oreilles de mélomanes avec un lied fort populaire outre-Rhin, Die Gedanken sind frei, et il est vrai qu'il est tout aussi entraînant que profond dans ses paroles.

Accessoirement et pour reprendre le fil de la cyberstratégie, cette chanson populaire tend à devenir notamment en pays germaniques l'hymne phare de ceux qui désirent garder Internet hors d'un contrôle privé/public.


Les paroles en version originale :

Die Gedanken sind frei, wer kann sie erraten,
sie fliegen vorbei wie nächtliche Schatten.
Kein Mensch kann sie wissen, kein Jäger erschießen
mit Pulver und Blei, Die Gedanken sind frei!

Ich denke was ich will und was mich beglücket,
doch alles in der Still', und wie es sich schicket.
Mein Wunsch und Begehren kann niemand mir wehren,
es bleibet dabei: Die Gedanken sind frei!

Und sperrt man mich ein im finsteren Kerker,
das alles sind rein vergebliche Werke.
Denn meine Gedanken ze…

Sous le ciel des Slaves

Petit moment de plaisir auditif avec la reprise par le groupe féminin Федорино Горе de la chanson phare originelle d'Алиса : Небо Славян (ou Ciel des Slaves, Sky of Slavs).

Si quelqu'un dispose d'informations plus substantielles sur Федорино горе, je suis preneur...

Les paroles, en langue originale :

Звездопад дорог от зарниц
Грозы седлают коней,
Но над землей тихо льется покой монастырей.
А поверх седых облаков
Синь, соколиная высь
Здесь, под покровом небес мы родились.

След оленя лижет мороз,
Гонит добычу весь день,
Но стужу держит в узде дым деревень
Намела сугробов пурга,
Дочь белозубой зимы
Здесь, в окаеме снегов выросли мы.

Припев:
Нас точит семя орды,
Нас гнет ярмо басурман,
Но в наших венах кипит небо славян
И от Чудских берегов
До ледяной Колымы
Все это наша земля, все это мы.

А за бугром куют топоры,
Буйные головы сечь.
Но инородцам кольчугой звенит русская речь.
И от перелеска до звезд
Высится белая рать.
Здесь, на родной стороне, нам помирать.

Припев:
Нас точит семя орды,
Нас гнет ярмо басу…

Une génération vouée aux catacombes numériques

Image
Chers visiteurs,
Le présent article repris de ma chronique Agoravoxienne doit principalement être considéré comme un brouillon. Ce qui n'est aucunement péjoratif puisque la majeure partie des idées que je désirais coucher l'ont été bien que restant tout de même insatisfait du texte final. Ce fut surtout l'occasion d'ébaucher ma vision de la société à l'aune des récentes décisions législatives.

Et d'entrevoir, à travers ma critique sociale, un futur peu réjouissant de personnalités arc-boutés sur leurs privilèges et le passé, se retranchant derrière des mesures qui ne feront que stigmatiser une partie de la population et transformer davantage Internet en un espace de sous-terrains de plus en plus fermés voire opaques. D'où l'image des catacombes... Alors que la surface aura été réduite à un paysage totalement aseptisé, lisse et conventionnalisé, disons pour résumer : dévitalisé. Du reste, et depuis l'entérinement de la loi Création et Internet (le titre…

Lorsque la Chine (numérique) s'éveillera

S'il est vrai que je ne traite que trop rarement des questions cyberstratégiques de pays autres que ceux de l'Europe ou de la Fédération de Russie et son proche étranger pour des raisons de spécialisation, je puis à défaut vous conseiller la lecture de cet excellent article relatif à l'évolution de l'emploi des réseaux liés aux TIC sur le territoire Chinois.
Il est bien entendu fait mention de la récente rebuffade de Google, mais aussi des cyberattaques d'Iran comme de l'évolution et les interactions de la cybersphère avec le pouvoir politique.

Une cyberguerre froide dans la Cité Interdite de Charles Bwele

extrait :
D’où la question suivante : qui a tenté de nuire aux relations diplomatiques entre la Chine et l’Iran en faisant accuser ce dernier ? Un État parfaitement respectable ou une constellation hacktiviste ? Pourquoi la Chine n’a-t-elle pas adressé une plainte officielle à l’Iran ou émis une simple jérémiade de forme ? Pourquoi Baidu a-t-il porté plainte (dev…

Le fracas des armes du XIIIème siècle sur nos écrans

Image
Comme je l'avais mentionné au sein d'une note précédente, le secteur du jeu vidéo est devenu un marché où se sont engouffrées plusieurs sociétés Russes, acquérant chemin faisant une réputation reconnue de sérieux de par la qualité de leurs productions.  

Pourtant il aura fallu bien du courage et de confiance en soi aux membres du Studio Unicorn Games afin de se lancer dans ce secteur. La raison? Leur volonté de développer une simulation intégralement en 3D consacrée aux principales batailles du XIIIème siècle (d'où le titre, XIII Century : Death or Glory).
D'autant qu'ils affrontaient un poids lourd en la matière, Medieval Total War II (et son extension Kingdoms), encensé par la critique et disposant d'une très importante communauté de joueurs.
Or, certaines subtilités échappèrent à diverses revues (numériques et papiers) qui l'affublèrent d'épithètes condescendants en ne se fondant que sur leur expérience du ludiciel de Creative Assembly sans véritablemen…

Mon Blog Défense

Image
Chers visiteurs,

Un focus sur un blog lié au monde de la défense, comme son nom l'indique, et de la géopolitique : Mon Blog Défense.

Sur le site d'Alliance Stratégique, dont l'auteur est un membre actif, a été publié ce jour le résultat d'un échange sur le dernier ouvrage de Jean-Sylvestre Mongrenier, La Russie menace-t-elle l'Occident? Un article sur ledit blog ayant même été consacré au sujet. Merci à lui de m'avoir entretenu sur cette analyse tierce et d'avoir pu exposer mon point de vue.

Facebook, des amis pourquoi faire?

Un peu d'humour avec cette scénette de Groland relatant avec un regard au vitriol cette quête de certains Facebookeurs consistant à agglomérer le plus grand nombre d'amis. Comme souvent, l'humour contient une part de vérité et tendrait à dénoncer deux des facettes des nouveaux réseaux sociaux : la virtualité et la simple compilation.
Virtualité car l'informatique ne reste qu'un moyen, un outil. S'il est désormais quasi-obligatoire au XXIème siècle de penser sur deux plans, réel et virtuel, il n'en demeure pas moins que le facteur humain conserve toute sa prégnance. Ne serait-ce que pour l'interprétation des données et actes.
Compilation car l'une des tares de ces nouveaux médias est le trop grand flux d'informations. Or la simple collection de données ne saurait à elle seule faire acte d'information sans une méthodologie inhérente à la classification dégageant le bon grain de l'ivraie.
On le constate : sous couvert d'humour, de biens in…

Humiliés et offensés : chapitre Russe à l’OMC

Image
Chers visiteurs,

Le présent article repris de ma chronique Agoravoxienne conserve tout sa pertinence en ce début d'année 2010 : la situation quant à l'adhésion de la Fédération de Russie à l'OMC n'ayant guère évoluée favorablement.
Pour l'heure, aucune décision réelle n'a été prise quant à cette entrée qui se fait tant attendre. Il est vrai aussi qu'il y eut une volonté de repartir sur une candidature tripartite (Russie, Biélorussie, Kazakhstan), ce qui brouilla quelque peu la visibilité de l'affaire qui n'en demandait déjà pas tant. Pour l'heure, les autorités du pays semblent opter pour une poursuite des négociations avec les membres encore récalcitrants de l'OMC (dont les Etats-Unis) et favoriser l'union douanière en cours, sans pour autant se prononcer encore sur une entrée groupée ou individualisée.


Article paru sur Agoravox le 27 avril 2009
Irrité. C’est ainsi que le Président Russe a entendu faire passer le message quant à l’étude par…

L'Asie Centrale à portée de DVD

Image
L'Asie Centrale est fort peu connue du public Français, tant des particuliers que des entrepreneurs.
Cependant je ne me lancerai pas dans un plaidoyer pro domo à ce sujet, préférant plutôt attirer votre attention sur deux magnifiques productions du réalisateur Russe Sergueï Bodrov (à ne pas confondre avec son fils, acteur tristement décédé en pleine gloire voici presque huit ans) : Nomad et Mongol.
Pourquoi en parler? Tout simplement parce que les deux métrages sont désormais disponibles en DVD pour la modique somme de 10 €/pièce. Une aubaine pour se voir apporter un peu d'air cinématographique frais et oriental.
Autre point commun de ces deux oeuvres cinématographiques : elles ont bénéficié toutes deux du support financier et matériel du Président du Kazakhstan, Noursoultan Nazarbayev.
Et puisque nous sommes dans le registre culturel centre asiatique, permettez moi de vous présenter une chanteuse Ouzbek à la voix indubitablement envoûtante : Sogdiana / Согдиана (les plus cultivés…

Louis XI, la raison d’Etat par delà les apparences

Image
Chers visiteurs,

A la suite de mon modeste article sur Charles V, j'avais déjà ébauché l'idée de dresser le portrait de Louis XI, autre acteur de premier plan de la Guerre de Cent Ans et qu'il paracheva de façon heureuse, en dépit de la menace grandissante et réelle de Charles le Téméraire (n'oublions pas en effet que la victoire de Castillon en 1453 ne met pas fin officiellement à la guerre, elle ne sera effective que par le traité de Picquigny en 1475).
Loin du panache futile d'un François Ier, Louis XI sut combiner les qualités attendues d'un vrai chef d'Etat. Un personnage plus soucieux d'efficacité que d'apparat, plus soucieux du bien public que d'intérêts privés, plus clairvoyant quant au jeu diplomatique que cédant impulsivement à ses pièges. Un succès incontestable et ce malgré des circonstances souvent contraires et des forces adverses souvent supérieures en nombre et en force. Rigueur, patience, intelligence : trois qualités qui permiren…