Articles

Affichage des articles du juin, 2009

Ivan Chmeliov sorti de l'oubli par un film d'animation

Un coup de coeur très sincère pour un film d'animation Russe réalisé par Alexandre Petrov / Александр Петров d'après une nouvelle d'Ivan Chmeliov / Иван Шмелёв, un écrivain immigré Russe à Paris n'ayant bénéficié d'une reconnaissance littéraire qu'après l'effondrement de l'Union Soviétique.
Remarquable dans sa maîtrise technique, le métrage n'en est pas moins parcouru par une réelle profondeur psychologique. En somme il est possible d'affirmer que le film a une âme, et n'est pas une simple démonstration d'effets spéciaux.  Rendons justement grâce au réalisateur de ne pas avoir perdu de vue que la technique doit être au service de l'histoire et non le contraire comme trop souvent avec la démocratisation de l'imagerie de synthèse.
Pensez cependant à activer la haute qualité (module HQ juste après le réglage sonore sur le lecteur) pour un confort de visionnage maximal.


Assaut de zombies sur le Bélarus

L'information n'a été aucunement relayée par les médias francophones, uniquement par les russophones et anglophones, pourtant elle est de grande importance concernant les moyens de pression dont disposent la Russie à l'égard de ses partenaires indélicats.
C'est le journal en ligne The Register qui révèle l'info à plus grande échelle : Media websites in Belarus, in particular news site Charter97.org, are under a distributed denial of service attack. Charter97 has been unavailable for several days and under lower-level attack for much longer, security tools firm Arbor Networks reports. ... Jose Nazario, manager of security research at Arbor Networks, said the nature of the attack and the type of botnet used to run it is similar to those used to attack the Georgian presidential website in July 2008. More on the Machbot-like botnet behind the Belarus attacks can be found in a blog posting by Arbor here. ... Alexander Lukashenko, the president of Belarus, has accused the …

La nouvelle guerre froide déjà sur nos écrans

Image
Chers visiteurs,

Cette publication d'un ancien article d'Agoravox pourrait surprendre. Elle pourrait même être l'occasion à quelques uns de se gausser que l'on puisse prétendre à l'analyse de sujets sérieux par le prisme des jeux vidéos. C'est pourquoi pour désamorcer toute raillerie sur le sujet, je me permettrais d'énoncer deux faits : le marché des loisirs interactifs a représenté pour 2008 la bagatelle de 3,4 milliards d'euros pour le seul marché Français (!) selon l'IDEF (Interactive Digital Entertainment Festival) tout en ayant obtenu l'écoute attentive des autorités Françaises par l'obtention de crédits d'impôt pour cette activité depuis 2007 ; en tant que média à part entière, il est aussi souvent vecteur d'un mode de pensée, d'une demande ou d'une offre de la part d'un public et de ce fait a désormais atteint un niveau de professionnalisme tel qu'on ne peut plus lui récuser la dénomination d'industrie.
S…

Quand le Droit Français devient (presque) simple pour les Russes

Image
Chers visiteurs, c'est une réelle suprise (agréable je vous rassure) que d'avoir pris connaissance au hasard de mes pérégrinations sur le net d'un portail sur le Droit Français adressé au public russophone.
Ayant personnellement eu à assimiler une partie du système juridique Russe, l'effort conjointement consenti par l'université de Paris X (Nanterre) et celle d'Ekatérinbourg est à saluer pour tout l'intérêt qu'il devrait susciter à destination de professeurs et étudiants de langue russe désirant s'enquérir de notre système juridique (tendant de plus en plus vers l'anglo-saxonne du fait des réformes récentes successives).



Et puisque nous sommes dans le cadre des affinités franco-russes en matière juridique, je vous signale aussi l'existence de la SJFR, autrement dit la Société Juridique Franco Russe.

Quand les géants des NTIC échangent leur terrain de bataille

Assez symptomatiques sont les dernières passes d'armes entre Google et Microsoft. Outre le débauchage de cadres supérieurs, c'est surtout un renversement du terrain d'affrontement qui vient de s'opérer depuis quelques mois.

Avec Android, Google a voulu se placer sur un créneau porteur : le système d'exploitation open source sur mobiles et autres PDA. Or les systèmes d'exploitation sont le fief de prédilection de... Microsoft. Un tel pavé dans la mare de son adversaire et prise de risque stratégique sur un marché porteur ne pouvait laisser sans réagir la firme de Redmond. Ce dernier a répliqué en annonçant avec moult sons du cor que Bing était opérationnel et serait enrichi au fur et à mesure. Un uppercut dans la face de Google... Encore que peut-être pas tant que cela. En effet, tout d'abord Bing n'est pas le premier moteur promu par Microsoft, et surtout avec un tel renfort publicitaire. Ainsi peut-on se souvenir de Live Search lancé en 2006 qui aura …