Articles

Affichage des articles du juin, 2008

Pragmatisme économique aux commandes pour l’ours Russe

Image
Article paru sur Agoravox le 25 juin 2008
Si la Russie attire depuis peu l’attention complaisante des amateurs du beau jeu footballistique, en revanche sa politique économique laisse bon nombre d’observateurs occidentaux dubitatifs, voire réfractaires. Pour expliquer l’excellente forme de ce pays, il est notamment de coutume d’évoquer un peu trop hâtivement le rôle premier des ressources énergétiques. Comme toutes les réponses simples à des phénomènes complexes, la réalité est tout autre.

Le miroir aux alouettes des ressources énergétiques

C’est la facilité ainsi que le risque de se borner à expliquer les bonnes performances de l’économie russe uniquement par le prisme de l’extraction puis exportation des matières premières. Les 8,1 % de croissance du PIB de 2007 comme les autres bons résultats des années précédentes [1] s’expliquent aussi par une meilleure approche économique de l’économie de marché.

Sans quoi comment pourrait-on faire fi de la croissance de la production industrielle…

Pour neuf milliards de dollars on n'a plus rien

Image
En tout cas pas Yahoo, et c'est ce que révèle une dépêche de Reuters sur l'ultime épisode du rapprochement Microsoft-Yahoo. La surenchère de la société de Redmond à hauteur de 9 milliards de dollars pour mettre dans son escarcelle l'un des rescapés de la bulle Internet de 2001 n'aura pas suffi à emporter la décision du conseil d'administration de Yahoo.
Pis, ce dernier se serait rapproché de... Google. L'ogre omniprésent du net défierait une fois encore frontalement le géant des systèmes d'exploitation grand public.
Difficile toutefois de voir clair dans la stratégie de Yahoo car Google se positionne comme son concurrent direct et Microsoft avait quant à lui grandement besoin d'une base solide pour défier la société Californienne à la croissance insolente, ce qui impliquait des concessions substantielles de sa part. Ce qui est certain en revanche pour l'heure c'est que Microsoft n'a pas fermé la porte à des négociations ultérieures et sou…

La fin des avions en papier... ou tout du moins leurs billets

Image
Les billets d’avion au format papier c’est terminé. Désormais seuls seront pris en compte les billets électroniques comme l’IATA l’avait préconisé et incité ardemment en 2004 lors de son assemblée générale à Singapour. Du reste, plus qu’une révolution c’est plutôt une évolution allant dans le sens d’une automatisation et d’une standardisation des modalités de délivrance des billets. Rappelons tout de même que le premier billet électronique date de… 1994 ! Si révolution il y a, disons qu’elle a prit le temps de mûrir lentement.

Je reste cependant sceptique quant au fait que l’effet écologique sera substantiel, puisqu’une impression du e-ticket sera sans nul doute opérée à titre d’aide-mémoire par les voyageurs. L’économie sera en revanche plus prononcée pour les compagnies les délivrant, car si l’on en croit l’IATA, le coût d’émission de billet passerait de 10 à 1$ !

Deux remarques pour finir : les voyageurs bénéficieront-ils de la réduction drastique de ce coût et la flambée du cours…