jeudi 17 décembre 2015

Rinspeed Etos : un drone de véhicule



Certains n'en rêvaient même pas, et pourtant le constructeur suisse Rinspeed a osé le faire : un coupé sportif doté d'un emport pour drone.

Rinspeed n'est pas un inconnu dans le domaine automobile, même si le tout-venant n'en a jamais entendu parler car sa production reste très confidentielle mais demeure toujours portée dans le champ de l'innovation. Non sans omettre de soigner l'esthétique de ses modèles pour valoriser celle-ci.

Né en 1979 de la volonté de Frank M. Rinderknecht, Rinspeed se distingue surtout par ses préparations et optimisations mécaniques, opérant sur les productions de divers constructeurs (Volkswagen, Porsche, Ferrari etc.) avant d'amorcer dans les années 1990 des concept-cars qui reprendront ou réinventeront des modèles existants. L'une des plus fameuses étant la Yello Talbo, redonnant corps à une Talbot Lago 150 SS en couleur jaune clair avec le soutien du groupe de musique électronique helvétique Yello (coup double). Une autre étant le Rinspeed Bedouin qui opère la symbiose réussie entre une Porsche 996 et un Volkswagen Touareg, et dont l'arrière peut se déployer afin d'offrir un espace détente particulièrement trendy. Le tout mû par 420 chevaux alimentés en... gaz naturel et dirigés par un volant en forme de cornes!

Mais pourquoi évoquer le cas de l'Etos (Σtos) présentemment? Parce qu'une fois encore, l'exercice de style détonne dans un univers où pourtant les constructeurs rivalisent d'idées et de formes, employant même le cas échéant des simulations virtuelles de type Gran Turismo pour la promotion de leur savoir-faire, mais ceci est un autre sujet... Etos donc veut célébrer l'ère digitale, l'automobile connectée. une nouvelle façon de se déplacer et d'appréhender son environnement. Outre la silhouette qui rappelle vaguement une BMW i8 aux lignes adoucies mais aux caractéristiques communes, c'est l'intérieur qui fascine avec ses écrans haute-définition ajustables ou rétractables de même que le volant. Oui, le volant ne devient qu'optionnel dans la vision de Rinspeed, toujours là pour rassurer mais non nécessaire pour la conduite qui peut s'effectuer de manière autonome via l'intelligence artificielle intégrée. Le confort est privilégié par-dessus tout. Y compris celui de visualiser les points d'intérêt autour de sa position, où l'assistance en temps réel permet ainsi d'indiquer, de répondre mais aussi de proposer au conducteur-passager tout élément en mesure de le satisfaire. L'ordinateur de bord n'est de la sorte plus seulement réactif mais aussi prédictif. Et cette interaction si elle s'opère via les écrans, ne fait pas obligatoirement intervenir le toucher, la voix ou même la gestuelle est reconnue par l'ordinateur de bord qui sera chargé de son interprétation. À ce titre, les capteurs rétiniens intégrés dans l'habitacle permettent de percevoir ce que le conducteur n'a pas décelé dans son champ de vision et de l'avertir d'un détail crucial si nécessaire.

Huit caméras externes enserrant le véhicule permettent de bénéficier de l'effet miroirs virtuels où le conducteur n'est plus obligé de se retourner, et n'a plus à craindre les angles morts. L'écran qui  dispos d'une vision panoramique bénéficie d'une autre fonction que de fournir une aide visuelle : il détecte tous les objets aux alentours afin que le véhicule en mode autonome puisse réagir au mieux vis à vis des éléments environnants, le tout en fournissant au conducteur et/ou passager (qui dispose lui aussi de son écran large) une visualisation tridimensionnelle. 

Il serait fastidieux d'énumérer l'ensemble des éléments liées à la connectivité de ce projet automobile mais mentionnons à escient l'appairage avec des montres connectées où il sera possible de retrouver et/ou de diriger son véhicule à distance. Tout comme un système de paiement de parking à distance (Near Field Communication) disponible pour faciliter la vie des hôtes.

Et la plate-forme arrière? Elle est là pour accueillir un drone DJI dont le but est d'éviter au conducteur de se déplacer personnellement jusqu'à un endroit afin de limiter son temps de présence sur un lieu en l'envoyant chercher un objet (fleurs, lettre, magazine etc.) ou encore tout simplement de profiter à distance d'une vue imprenable mais non accessible en voiture. La plate-forme parcellée de lumières LED peut même se transformer en panneau d'annonces personnalisées ou de spots stroboscopiques selon l'envie et le besoin.

Petit plus bienvenu : les batteries utilisées, car il s'agit d'un véhicule hybride, peuvent être extraites pour une utilisation tierce en tant qu'unité de stockage énergétique.

Tradition helvétique oblige : un emplacement central est prévu pour apposer sa luxueuse toquante, telle une Carl F. Bucherer comme présentée par les illustrations promotionnelles de la firme, ajoutant une once de tradition dans un écrin de haute technologie.

Si les concept-cars vous fascinent, je ne saurais que trop vous conseiller la visite du site russe suivant : http://www.carstyling.ru
Une vraie mine d'informations graphiques et textuelles (russe/anglais).




Aucun commentaire: