mercredi 24 avril 2013

Vostotchny, le nouveau cosmodrome russe


Article de Polina Tchernitsa et Lada Korotoune paru sur La Voix de la Russie le 12 avril 2013

Le développement du potentiel spatial restera l’une des priorités de la politique de l’Etat russe, a déclaré vendredi Vladimir Poutine, qui a participé à une réunion consacré au développement du secteur spatial russe à Blagovechensk dans la région de l’Amour (Extrême-Orient). C’est là que se trouve le plus grand chantier spatial de Russie, le cosmodrome Vostotchny destiné au lancement des missions vers la Lune et Mars.

La construction du cosmodrome Vostotchny, qui deviendra le principal site de lancement russe, devra être achevée en 2020. Mais dès 2015 les tirs des vaisseaux Soyouz-2 devront commencer.

La Russie est troisième, après les Etats-Unis et l’Europe, en termes de fonds alloués au développement du programme spatial. Mais en termes de hausse annuelle moyenne des financements, les Russes sont bien en première position. Le secteur a besoin d’être incité au développement innovant, a insisté le président.

« Pendant longtemps nous avons privilégié des missions habitées en dépensant entre 40 et 50 % de fonds alloués, souvent au préjudice des autres directions. Résultat : nous sommes aujourd’hui en retard par rapport au reste du monde. C’est notamment le cas des équipements de sondage de la Terre à distance, des systèmes de communication personnelle par satellite, des systèmes de détection et de sauvetage des objets en détresse, etc. Bien évidemment, nous devons préserver ce que nous avons réussi à faire dans le domaine des missions habitées, mais nous devons aussi nous rattraper dans d’autres directions que je viens de mentionner ».

L’objectif clé est de créer des fusées-porteuses et des moteurs spatiaux dont la puissance excède la puissance de ceux déjà existants. Parmi d’autres priorités on retrouve le renforcement du groupement de satellites et la construction d’une base scientifique sur la Lune.

En parlant de la réorganisation, les participants de la réunion à Blagovechensk étaient unanimes concernant une chose : elle est impossible sans nouveaux cadres. Les travailleurs du secteur verront leur salaire augmenter. Un système de subventions et d’autres mesures seront par ailleurs mis en place.

Aucun commentaire: