vendredi 31 août 2012

Le premier Tetris de l'Histoire


En attendant de conclure un long labeur portant sur un sujet dont je ferai mention ultérieurement, un petit aparté sur ce qui allait devenir un phénomène mondial : Tetris.

En effet, le bijou d'Alexeï Pajitnov fut développé initialement sur un ordinateur Soviétique fabriqué localement, l'Electronika 60 (Электроника 60). Sur la vidéo, il s'agit de son successeur, le DVK-2 (ДВК-2).



Pour avoir une idée plus générale du monde assez pittoresque et relativement varié de la micro-informatique d'Union Soviétique qui en dépit des restrictions d'exportation d'électronique occidentale n'en tenta pas moins de se développer sur le marché du COMECON, veuillez effectuer une visite sur ce site tenu par Sergueï Frolov : http://www.leningrad.su/museum/

Au passage, la musique lancinante et entêtante qui fut intégrée sur les versions occidentales postérieurement est Koroboushka (Коробушка) dont voici une version folk interprétée par Nadejda Kadycheva (Надежда Кадышева) :



Enfin, Grospixels nous gratifie d'un dossier relativement complet sur l'embroglio juridique qui a subsisté autour des droits de ce jeu. Une bataille qui aurait été menée jusqu'au plus haut sommet des États! Juste il n'est pas précisé qu'ELORG est un organisme étatique, et non une simple compagnie privée Soviétique. Elektronorgtechnica (Электроноргтехника), a été l'organe pour l'exportation émanant du Ministère du développement électronique (Министерство электронной промышленности) en tant qu'unique gérant des produits Soviétiques, y compris logiciels. Lequel négocia pour le compte d'Alexeï Pajitnov.

Extrait :
Juin 1985
En observant un casse-tête en bois nommé Pentomino (qui consiste à emboîter sans laisser d'espace vide des pièces composées de 5 carrés, la difficulté étant de toutes les faire entrer un espace rectangulaire), Alexey Pazhitnov imagine Tetris et le programme sur un ordinateur Electronica 60 à l'institut des sciences informatiques de Moscou, où il travaille. Le jeu est adapté sur IBM PC par Vadim Gerasimov, et des copies en circulent rapidement dans tout Moscou. Pazhitnov devient une petite célébrité locale. Si pour le Pentomino une formule mathématique permet de calculer des combinaisons gagnantes, Tetris se termine systématiquement par une défaite pour le joueur, l'intérêt se situant alors dans la tenue d'un classement des meilleurs scores.



Aucun commentaire: