samedi 7 juillet 2012

Shooters, joueurs d'élite Russes


La Russie a relancé début des années 2000 sa production cinématographique qui comme nombre d'autres pans de l'activité économique, en sus d'artistique, avait dépéri durant les années 90. Laissée seule face à la loi du marché. Avant que le redressement étatique et le patriotisme économique ne redonne du lustre à cette industrie autrefois si florissante.

Il est un domaine où les cinéastes ont explosé durant ces dernières années, celui de la science-fiction. Certes, l'illustre Andreï Tarkovski avait montré la voie par certains métrages tels que Solaris ou Stalker dans un style plus onirico-philosophique. Désormais, les productions actuelles ne ménagent ni les effets spéciaux ni les célébrités et en certaines circonstances assumant totalement l'outrancièreté du propos évoqué.

Que l'on songe à la série des Dozor (Ночной дозор - Дневной дозор) ou à Réalité Interdite (Запрещенная реальность). Qui ont l'avantage d'une part de démontrer que les Russes ne sont pas en reste niveau maîtrise des effets spéciaux et qu'ils n'ont pas cédé à un tout-hollywoodien pré-mâché puisque le propos est souvent très empreint de réflexion(s) (même si un cinéma grand public plus universel existe, comme L'Éclair noir -Черная молния qui se laisse même regarder avec un certain plaisir).

Sauf que voilà, Shooters : joueurs d'élite (На игре) de Pavel Sanaev se situe dans la deuxième catégorie. Il vise très clairement la frange la plus jeune des cinéphiles, par ailleurs grands joueurs. Ce qui a son importance car ce n'est pas un hasard si le thème du film tourne autour... des jeux vidéo. Et plus particulièrement de celui qui eut un énorme succès en Russie au point de bonder les salles Internet : Counter-Strike. Une version modernisée du gendarme et du voleur en plus violente et sanglante où un camp se doit d'éliminer l'autre, avec quelques variantes comme la pose d'une bombe à un endroit donné ou encore la libération d'otages. L'on peut en découvrir quelques extraits en tout début de film (version 1.6).

Le synopsis :
Après une victoire éclatante lors d'un cyber tournoi où se mêlent plusieurs épreuves, les joueurs vainqueurs se voient remettre plusieurs prix dont un CD contenant le tout dernier jeu offert par le principal sponsor de l'évènement. Après y avoir joué, chacun d'entre eux est touché par une force transformant leurs capacités. Ils deviennent chacun de meilleurs combattants, de meilleurs tireurs et de meilleurs athlètes dans la vie réelle. Cependant repérés, les autorités offrent aux joueurs un moyen d'oeuvrer en employant leurs nouveaux talents dans l'intérêt du pays. C'est au cours de leur première mission que l'équipe va se rendre compte que leur implication n'est pas aussi limpide qu'elle leur fut présentée et commencer à faire émerger un dissension quant à la suite de leur engagement.

Sorti en 2009, le premier film est certes agréable dans son déroulement, ponctué par quelques rebondissements bienvenus. Les scènes sont de qualité très variable, et certaines frisent l'avertissement (la première scène de combat est assez risible sur la forme et celle contre les mercenaires terroristes mieux tournée il est vrai mais tout aussi risible sur le fond en revanche). Heureusement l'intrigue est elle un peu mieux amenée, et certaines scènes comme celle du dirigeable ultra-moderne sont remarquables visuellement. Il reste malgré tout quelques fulgurances, comme cette réflexion concernant la confusion réel-virtuel. Pas assez cependant pour donner du coffre à cette production. Sortie en 2010, la seconde partie reprend le film exactement là où l'histoire s'était arrêtée, et permet d'en apprendre quelque peu plus sur les personnages, même si trop légèrement. L'on peut aussi apprécier un saut qualitatif dans le domaine des scènes de combat mieux chorégraphiées.

Au final, un métrage se laissant regarder une première fois. Distrayant mais en aucun cas impérissable car imparfait sur le plan de la maîtrise technique des scènes de combat (le premier épisode surtout) et de profondeur scénaristique (malgré des retournements au fil de l'intrigue et un sujet original malgré tout trop peu développé) au profit d'un produit axé sur un créneau de consommation pour jeunes cinéphiles. Quelques interrogations supplémentaires surgissent en fin de film car il est des éléments demandant à être éclaircis, à moins qu'ils ne soient dévoilés dans un numéro 3? Si celui-ci devait voir le jour, il serait bon qu'il soit plus ambitieux dans sa réflexion et affiné dans ses scènes d'action tout en conservant la bonne qualité des effets spéciaux qui sont la principale satisfaction de cette production.

MAJ : На игре 2 : новый уровень (nouveau niveau) est le deuxième épisode sorti en 2010 qui a été réuni en un seul produit à l'exportation.

Aucun commentaire: