vendredi 22 juin 2012

Débat sur la cyberstratégie à l'École Militaire le 27 juin 2012


À la suite du dossier paru dans la Revue de Défense Nationale, en ses versions papier et numérique, et en partenariat avec l'allié EGEA dont je parlais encore récemment, un débat sur le thème de la cyberstratégie est organisé à l'École Militaire le mercredi 27 juin 2012 de 18H00 à 20H00.
Amphi Louis, École militaire, 1 place Joffre, 75007 Paris.

L'entrée est libre, toutefois deux conditions impératives à respecter si vous désirez y assister :
  • se munir d'une carte d'identité
  • réserver préalablement auprès de Mme Mounet au 01 44 42 31 92 ou par courriel mh@defnat.com
Présidé par l'Amiral Jean Dufourcq et animé par Olivier Kempf, plusieurs personnalités seront présentes et animeront des tables rondes ainsi le Général d’armée M. Watin-Augouard, le Colonel (cpn) B. Depardon, H. Guillou (EADS), J.-M. Lagarde (Thales) ainsi qu'É. Hazane. Trois thématiques seront abordées à cette occasion : État et cyber ; Industrie et cyber ; Réponses étrangères.

J'y interviendrai à la suite de mon analyse publiée dans le supplément de la Revue de Défense Nationale de juin 2012 et intitulé Cyberstratégie à la Russe ? Lequel peut encore être librement consulté au moment où vous lisez ces lignes.

Depuis la fameuse affaire du gazoduc Ourengoï–Pomary–Oujhorod en 1982 où une explosion sur ce pipeline causé semblerait-il par une bombe logique [1], la Russie n'a cessé de faire parler d'elle sur le terrain du monde cyber. À tort comme à raison. Forte d'une école de mathématiques appliquées de haut niveau, l'informatique Soviétique bien que méconnue n'en demeura pas moins d'une grande efficience et surprit les observateurs occidentaux. Et si elle pécha au crépuscule de l'URSS dans un domaine émergent, celui de l'informatique grand public, elle n'en produisit pas moins une cohorte d'ingénieurs et de chercheurs qualifiés de haute tenue. Passé le temps de la déréliction des années Eltsine et de la main-mise de la mafia, l'État Russe sous la férule de Poutine prit peu à peu conscience de l'intérêt du monde cyber. Et c'est à ce moment là que débute mon développement au sein duquel je pris soin d'évoquer et de mettre en perspective les deux textes fondateurs de la cyberstratégie Russe qui ne se définit aucunement comme telle par les intéressés, plutôt en tant que sécurité de l'information (информационная безопасность) ou encore plus récemment d'espace informationnel (информационное пространство), terme paraissant plus neutre que guerre informationnelle (информационная война). Textes qui évoquent ce faisant l'existence et l'action des forces armées de la sécurité de l'information (информационная безопасность вооруженных сил).
Ce sont tous ces éléments que je développerai devant vous le 27 juin prochain.

Dans l'attente de vous rencontrer et d'échanger.

L'invitation au format PDF : ICI

[1] Évènement relaté par Thomas Reed au sein de son ouvrage At the Abyss: An Insider's History of the Cold War. Lequel semble toutefois faire l'objet de critiques, notamment par son manque de validation par la partie Russe.

Aucun commentaire: