mardi 27 mars 2012

L'araignée noire : Lev Yachine

À l'approche de l'Euro 2012 se déroulant conjointement en Pologne et Ukraine, il est parfois bon de regarder dans le rétro et de se souvenir de ces grandes figures qui donnèrent au football ses lettres de noblesse par leur talent et leur charisme.

Le Soviétique Lev Yachine (Лев Яшин) est de ceux-ci. Surnommé l'araignée noire, celui qui ne connut que le Dynamo Moscou en tant que club (à comparer avec les incessants mouvements des footballeurs actuels allant et venant tous les trois ans en moyenne) fut une des plus grandes gloires du football des années 50 et 60. Né en 1929, il mourut en 1990 peu de temps avant la chute de cet État dont il avait porté les couleurs durant 78 rencontres internationales. 
Les Français ne peuvent l'oublier puisqu'avec l'Union Soviétique il remporta l'Euro 1960 dont la France était l'hôte, soit quatre années après avoir remporté la médaille d'or aux Jeux Olympiques de Melbourne. Il accrocha une fois encore une médaille, d'argent cette fois-ci, lors de l'Euro 1964 face à une Espagne de grand talent emmenée par Luis Suárez et Jesús María Pereda. Il effectuera une belle campagne durant la Coupe du Monde 1966, son équipe n'échouant qu'en demie-finale de la compétition. Il sera même convoqué pour la Coupe du Monde 1970 mais à un poste de troisième gardien, principalement en tant qu'icône du football Soviétique, ce qui porta bonheur à l'équipe qui effectua une plus qu'honorable performance en se hissant en quart de finale de l'épreuve.
Il est facilement relevable que les années footballistiques les plus fastes de l'Union Soviétique furent précisément celles où Lev Yachine officia.

Avant les innovations réglementaires des années 90, Lev Yachine donna au gardien de but un rôle de plus grande envergure mariant à la fois arrêts spectaculaires, sorties de zone et surtout emprise tactique sur sa ligne de défense. Des éléments jugés communs de nos jours qui doivent cependant une certaine légitimité à ce grand sportif venu du froid.

Il est à ce jour le seul gardien à avoir obtenu un Ballon d'Or  (dorénavant appelé FIFA Ballon d'Or après fusion avec le prix concurrent FIFA), la distinction annuelle récompensant le meilleur joueur par ses pairs et les journalistes du milieu.

Aucun commentaire: