dimanche 30 octobre 2011

Sony Ericsson sans Ericsson


Cela deviendra totalement acquis en 2012 : Sony Ericsson ne possèdera plus le statut de co-entreprise (ou joint-venture en anglois) mais de filiale mobile à 100% contrôlée par le géant Japonais Sony. Existante depuis octobre 2001, et fruit d'un rapprochement entre deux poids lourds du secteur des télécommunications, Sony et Ericsson avaient entrepris de collaborer intelligemment pour continuer à affronter la concurrence vorace dans le secteur du mobile. À peine fêtés les dix ans, voici que Sony ingère la co-entreprise... Le succès du très récent Xperia mélangeant téléphonie mobile et console de jeu (là où la défunte Nokia N-Gage ou pis la Tiger Telematics Gizmondo n'avaient su s'imposer malgré des qualités techniques attestées) incitant peut-être Sony à mettre le prix fort pour cette transaction.

Une décision qui bien que réaliste, Sony regroupant l'ensemble de ses filiales dans la téléphonie mobile, les tablettes graphiques, l'informatique grand public déplaît à la bien connue agence de notation Moody's. En effet, comme l'énonce l'AFP, Sony pourrait perdre sa note A3, la septième meilleure sur une échelle de 19, en raison de sa décision de reprendre 50% des parts détenues par son partenaire suédois Ericsson dans leur coentreprise de téléphones mobiles Sony Ericsson pour un montant de 1,05 milliard d'euros. Moody's craint que cette transaction ne retarde encore les améliorations escomptées de la situation financière de Sony, en raison du coût de l'acquisition payé en numéraire. Nul doute que la firme Japonaise va expliciter sa stratégie dont le mimétisme, toute proportion gardée, ressemble à celle d'Apple : à savoir une convergence des différentes filliales vers un système d'offres technologiques interopérable.

Reste deux questions : quelle stratégie technologique et commerciale dorénavant pour Ericsson qui va perdre sa branche ordiphone (ou smartphone) dès l'accord entériné début 2012 et avec quel système d'exploitation les prochains appareils Sony seront-ils livrés (où l'on parle énormément de WebOS)?

L'information sur le site officiel de Sony Ericsson : Sony Corporation (“Sony”) and Telefonaktiebolaget LM Ericsson (“Ericsson”) today announced that Sony will acquire Ericsson’s 50 percent stake in Sony Ericsson Mobile Communications AB (“Sony Ericsson”), making the mobile handset business a wholly-owned subsidiary of Sony... As part of the transaction, Ericsson will receive a cash consideration of EUR 1.05 billion

Aucun commentaire: