lundi 17 octobre 2011

Deux cyberfailles significatives de l'année 2011

En fouillant voici peu dans mes archives, je dénichai deux éléments relatifs à des failles dans le domaine cyber qui ne furent pas sans conséquence lors de leur survenance.

La première au début de l'année, avec l'attaque ciblée envers cinq multinationales pétrolière et gazière par ce que l'on soupçonne être une filière de hackers Chinois. Les faits remontent à février 2011 et ont été révélés par l'éditeur d'antivirus MacAfee.
Le butin? Des documents confidentiels tant sur les infrastructures que sur les négociations en cours et passées. En somme des données stratégiques informationnelles qui ont été subtilisées, et sans nul doute, analysées à escient par les malandrins. D'autant que selon les recoupements opérés par MacAfee ces intrusions particulièrement intentionnées perduraient depuis deux années. Autre fait d'importance : ces attaques, toujours selon l'éditeur d'antivirus, n'auraient pas été aussi complexes que d'autres occurrences précédentes mais opérées avec insistance et méthodologiquement.

La seconde très récemment avec l'information transmise par Wired selon laquelle les drones Américains, Reaper et Predator, auraient été infectés par un virus au sein des ground control station (GCS) du centre de commandement de Creech. Aucun dysfonctionnement majeur n'a été répertorié et imputé à l'existence dudit virus mais à vrai dire, personne ne sait exactement sa fonction première, ce qui ne rassure pas pour autant.
Enregistre-t-il et transmet-il des informations sensibles à distance? Est-il prévu pour agir et dérégler une fonction X ou Y à un moment précis? Difficile de savoir, le fait même d'apprendre l'existence de ce virus au centre de commandement est en soi déjà exceptionnel.

Pour digresser très légèrement sur le sujet des pilotes de drones, je vous recommande particulièrement cet article du Los Angeles Times (en anglais hélas) et qui traite du sujet par une plume très vivante.

En complément d'information et pour mieux cerner toute question contemporaine connexe à ce sujet, n'hésitez pas à lire le dernier ouvrage collectif d'AGS : Stratégies dans le cyberespace : Editions L'esprit du livre

2 commentaires:

F. de St V. a dit…

Pour les drones, d'autant plus tragique comme info car apparemment cela serait dû à une connexion d'un opérateur chez lui sur le jeu Mafia Wars Online de Facebook et une clé qu'il aurait ensuite ramener à Creech. Info à vérifier mais...

Yannick Harrel a dit…

Bonjour,

Merci du complément d'information. Ce qui semble attesté déjà c'est le fait que tout soit parti d'un support amovible : soit les disques durs soit les clefs USB.
Reste ensuite à connaître la réelle action de ce virus qui semble particulièrement tenace...

Cordialement