Articles

Affichage des articles du février, 2011

Ainsi meurt l’âme de Samarcande

Petite digression par l'Asie Centrale via un article d'Alice Corbet, Ainsi meurt l’âme de Samarcande.

L'Ouzbékistan est l'une de ces anciennes républiques soviétiques qui se cherchent une voie propre depuis la fin de l'URSS et pour ce faire s'appuient sur un passé parfois recomposé parfois fantasmé. Cette quête d'identité les poussant à remodeler le paysage urbain, quitte à le dénaturer et à en exclure une partie de la population.
C'est ce qu'exprime ce billet assorti de nombreuses photographies sur l'ancienne capitale de Tamerlan, et que je vous invite cordialement à lire.

Samarcande est une ville dont le nom sonne comme une promesse : celle de splendeurs venues d’ailleurs, ruisselantes d’une atmosphère chaleureuse, renvoyant aux récits des explorateurs et aux mythologies exotiques de la Route de la soie. Celle aussi des quartiers traditionnels qui fourmillent d’activité et de culture. Un rêve urbain que le dictateur ouzbek Islam Karimov a décidé …

Filles de Charlemagne, Allemagne et France

Image
C'est en lisant hier soir les deux derniers billets d'Horizons du dénommé Malakine, tout en apprenant avec tristesse (même si j'en respecte la décision) la fin de la tenue de son blogue de qualité, que j'ai pris grand intérêt à lire l'exégèse du dernier ouvrage de Jean-Pierre Chevènement.

Un point parmi d'autre a attiré mon attention de façon significative, ce passage ci :
Je ne crois pas du tout (et depuis longtemps) dans le retour à une Allemagne européenne. Pour deux raisons majeures. La première c’est que la stratégie nationale non coopérative a plutôt bien fonctionné pour elle et qu’à moins d’une déflagration économique qui remette tout en cause, elle n’a aucune raison de réviser son modèle. La seconde c’est que l’Allemagne est la grande nation de culture « souche » du continent et qu’à ce titre le seul horizon collectif qu’elle est capable de penser est son propre cadre national. La France est dans une situation rigoureusement inverse. Sa crise d’identité e…

Cyberménage en Ukraine

Image
En faisant sur le point sur des archives, je suis tombé sur cette (ancienne) nouvelle du Kyiv Post, journal Ukrainien, qui relatait la mise hors service d'un réseau d'escrocs basés dans le pays par le SSU (Security Service of Ukraine ou Служба безпеки України) avec l'aide du FBI (Federal Bureau of Investigation). L'annonce était importante sur plusieurs plans :

le succès d'une coopération de police internationale avec une implication plus accentuée de l'Ukraine souvent présentée comme trop laxiste dans le domaine
les sommes en jeu, près de 70 millions de dollars de subtilisés en Europe et Etats-Unis
la démonstration que le vivier des virtuoses du clavier dans les pays de l'Est est toujours une réalité

Le système bien rôdé n'est pas pour les initiés au monde de la cyberstratégie d'une grande novation mais il a l'ample mérite, si bien réglé, d'être fort rémunérateur et difficile à démanteler de par sa structure.
Les responsabilités sont en effet di…

Les guerres low cost, invitées du CGS 5

Image
Pour leur cinquième édition, les Cafés Stratégiques invitent Stéphane Dossé, sous la direction duquel a été rédigé le premier cahier d’AGS : Les guerres low cost. Il présentera les différentes notions abordées dans le livre et engagera le débat, accompagné de quelques co-auteurs, avec les participants. Stéphane Dossé a récemment repris le blog Lignes Stratégiques après avoir annoncé la fin de Pour convaincre, la vérité ne peut suffire. L’objectif étant de partager des notes de lectures sur les ouvrages liés aux questions de défense et de sécurité. Stéphane Dossé est aussi secrétaire général du Club Participation et Progrès. Venez donc nombreux pour ce « CGS5 » qui se tiendra le jeudi 24 février 2011, 19h00, au Café le Concorde 239, boulevard Saint-Germain (Paris VIème, métro : Assemblée Nationale). Entrée libre.

Nokia scelle le pacte avec Microsoft

Image
Dans le monde du numérique, les géants d'hier peuvent en moins d'une décennie devenir les hommes malades d'aujourd'hui. Il est certes un peu trop tôt pour se prononcer de la sorte envers Nokia, le géant des télécommunications Finlandais, mais sa récente main tendue vers Microsoft n'a pas manqué de susciter d'âpres réactions.

Pourquoi Nokia, encore meilleur vendeur mondial de mobiles en 2010 [1] s'est-il senti obligé par la voix de son Président Stephen Elop d'opérer pareil rapprochement?
Un rapprochement qui d'ailleurs n'eut pas l'heur de plaîre aux marchés, l'action ayant chuté de 9,93% juste après l'annonce.

Un choix pourtant loin d'être mal pensé : bien qu'en perte de vitesse, Nokia demeure une valeur sûre dans son secteur et sa réputation liée à la qualité de ses produits reste intacte auprès des consommateurs ; Microsoft avec son système Windows Mobile 7 ne démérite pas sur le plan technique, et a reçu des critiques relativ…

Les chemins de la liberté

Image
Il est de ces films que l'on n'attend pas et qui vous procurent un plaisir décuplé à leur projection. C'est le cas du dernier métrage de Peter Weir, le talentueux réalisateur Australien de Gallipoli (film sur le corps expéditionnaire Australien dans les Balkans durant la première guerre mondiale, trop peu connu hélas), du Cercle des poètes disparus (un véritable monument porté à bout de bras par un incroyable Robin Williams au sommet de son art), Green Card (comédie romantique plus intimiste mettant en scène un Depardieu très volontaire pour obtenir son titre de séjour aux Etats-Unis) ou encore du très viril Master and Commander (dévoyant quelque peu de la réalité puisque l'ennemi est ici Français alors que dans la réalité il était... Américain (USS Norfolk)!).

Le présent film est tiré de l'histoire romancée (mais basée sur des faits rapportés comme réels) et couchée par écrit du Polono-Biélorusse (il est né à Pinsk) Sławomir Rawicz, un officier de cavalerie arrêté …

Messages à caractère informatif : le détournement des années 80 par les années 2000

Image
Les années 80 sous l'impulsion des dirigeants anglo-saxons entamèrent plusieurs réformes libéralisant les échanges et abattant les protections sociales afin de laisser libre cours aux forces du marché, années qui auront été l'aboutissement d'efforts débutés dans les années 70. Cette déferlante néo-libérale, sous l'égide de Margaret Thatcher et de Ronald Reagan, aboutirent à encourager l'entrepreunariat et les métiers liés à la finance : c'est la grande ère des yuppies, ou jeunes urbains professionnels symbolisant le culte d'un nouveau veau d'or promotionné publiquement et médiatiquement.
C'est de cette période que datent les messages à caractère informatif, des films d'entreprise promouvant une vision positive et dynamique du monde du travail. En France, la figure montante de Bernard Tapie joua ce rôle d'entrepreneur conquérant à travers les médias : soulignons à ce titre que l'ascension véritable de l'ancien Ministre de la Ville le f…

La Triple Entente version 2010?

Image
Chers visiteurs,

En sus de mes activités sur l'Alliance GéoStratégique, j'officie aussi désormais sur World Investigation Net, un site de géopolitique russophone (donc débordant du seul cadre de la Fédération de Russie) où j'apporte mes vues sur les enjeux contemporains par l'entremise d'articles exclusifs ou partagés.
Ceux-ci étant disponibles en version française et russe (voire anglaise comme pour le présent billet).

En vous souhaitant une bonne lecture,

Article publié sur World Investigation Net le 11 décembre 2010

L’on désigne par le terme de Triple Entente une coalition formellement signée le 31 août 1907, elle même fruit de rapprochement successifs entre d’une part la France et la Russie (17 août 1892) et d’autre part entre la France et l’Angleterre (8 avril 1904). Ladite coalition fera face durant le premier conflit mondial à la Triple Alliance composée de l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et pour un temps de l’Italie. Une logique de blocs avant l’heure qui a…

Le crépuscule des Dieux, réflexion sur la fin d'une ère au temps des Vikings

Image
C'est sur le site de l'excellent Theatrum Belli, où je vous invite à vous rendre pour la quantité d'informations de qualité dispensées, que je pus enfin retrouver trace de cette fabuleuse production d'ARTE relative à la christianisation de la Scandinavie (et de l'Islande par ricochet).

Ce documentaire fort bien tourné permet de mettre en relief une réflexion sur le pourquoi et le comment de l'irrépressible christianisation du monde viking peu avant l'an Mil.

Il en ressort les points suivants :

Plus grande rationalité de la vie après la mort, le paganisme laissait les dévots dans l'expectative sur ce sujet premier là où le christianisme offrait au travers de son corpus déjà bien consolidé après plusieurs siècles d'exégèse une vision autrement plus claire du devenir de chacun après la mort.
Une approche plus positive : là où le paganisme viking évoquait le ragnarök et la fin des Dieux, le christianisme proposait en revanche un univers plus enchanteur, plu…