samedi 9 octobre 2010

Pierre le Grand prêt à appareiller de la Moskova?


Une des victimes collatérales de l'éviction de l'ancien maire de Moscou Iouri Loujkov par l'hôte du Kremlin aura été la statue de... Pierre le Grand sur la Moskova!
Oeuvre de l'artiste Zourab Tsereteli (et accessoirement grand ami dudit maire), haute de 98 mètres pour un poids coquet de 600 tonnes fut installée en 1997 au sein de la capitale Russe dans un climat d'incrédulité comme de réprobation (Pierre le Grand n'ayant jamais caché de son vivant son aversion pour Moscou qu'il relégua au second rang en érigeant SA ville Saint Pétersbourg sur les rives de la Baltique).
Depuis, le maire par intérim Vladimir Ressine a proposé de céder le monument à toute localité Russe désireuse de l'acquérir. Une manière de trancher l'une de ces discordes ayant perduré sous les mandats successifs de son prédécesseur.

Depuis cette annonce en la liste des villes potentiellement prêtes à accueillir ce monstre de bronze et d'acier (et une couche de dorure pour le parchemin tenu par Pierre Ier) s'allonge : Saint Pétersbourg, Petrozavodsk, Arkhangelsk et... Voronej.
Chaque ville ayant de réelles et légitimes raisons de bénéficier du monumental ouvrage mais les édiles sont parfois divisés, ainsi le gouverneur de Saint Pétersbourg, Valentina Matvienko, s'est déclarée très réservée quant à une telle implantation. 
Plus que les approches esthétique et géographique, l'autre sujet nourrissant d'âpres discussions concerne le coût d'une telle opération de déménagement. Cette dernière serait estimée à 1 milliard de roubles, soit 24 millions d'euros! Une donnée économique qui ne manque pas de s'inviter dans le débat déjà véhément.

Pour la petite histoire et pour les spécialistes de la question maritime, si Pierre le Grand fut effectivement un homme plus qu'intéressé et volontaire pour doter son pays d'une marine du niveau des autres grandes puissances Européennes, la représentation sculpturale n'est pourtant pas sienne mais celle de... Christophe Colomb!
En effet, originellement (et le galion présent en tant que décor en est le meilleur exemple) l'ouvrage se devait de participer aux festivités de la découverte du Nouveau Monde par le Génois. Il fallut cependant que Tsereteli se rende à l'évidence : son "bébé" était malvenu ou tout simplement dédaigné outre-Atlantique. Fort heureusement, Iouri Loujkov alors édile de Moscou offrit refuge à ladite statue pour l'installer sur la Moskova. Le tout en "décapitant" le découvreur de monde pour le remplacer par une apparence plus familière aux yeux des Russes : Pierre le Grand. 
L'ensemble finalement planté dans le lit de la Moskova donna pour longtemps au paysage une impression relativement... iconoclaste. Plus pour longtemps ou le sujet subira-t-il le même destin que le mausolée de Lénine : débattu mais jamais tranché ?

Crédit photo : Lubanoo

Aucun commentaire: