jeudi 7 octobre 2010

Les réseaux sociaux, parents pauvres de la stratégie média des entreprises Européennes

C'est le Brand Science Institute qui l'énonce : les entreprises Européennes ont une stratégie média déficiente si ce n'est existante.
Un constat très consternant mené auprès de 52 marques et de 563 responsables de marketing publié le 17 août dernier. Les réseaux sociaux, que l'on ne saurait ignorer de nos jours pour les facilités de communication et d'information relayées, apparaissent les parents pauvres des outils pourtant à disposition des entreprises. De même que les interactions avec les clients ne sont pas suffisamment favorisées, or lorsque que l'on sait combien la réputation est désormais essentielle sur Internet (nombre de consommateurs se fient de plus en plus à des critiques émanant de leurs pairs sur des sites spécialisés pour le futur achat d'un produit), cette lacune peut être quasi-rédhibitoire pour une marque comme un avantage concurrentiel pour une autre plus alerte à ce sujet. 

Ne noircissons pas outrancièrement le tableau, l'apparition de community managers ou gestionnaires de communauté est une démonstration que les responsables d'entreprise prennent conscience que défendre leur marque ne repose plus uniquement sur des supports classiques mais aussi modernes. Bien du chemin reste à parcourir avant qu'une prise de conscience plus générale soit effective, et ceux qui auront mis le pied dans les réseaux sociaux (j'entends un pied actif, pas une simple présence passive par une enregistrement et une vitrine modèle 1.0) seront ceux qui valoriseront le plus efficacement leur(s) marque(s).
Reste à faire acte de compréhension et d'adaptation quant à cette évolution socio-technique.

Aucun commentaire: