samedi 27 février 2010

Le comité d'experts sur la neutralité du Net, volonté politique sincère ou énième comité théodule?

C'est Mme Kosciusko-Morizet, secrétaire d’État au développement de l’économie numérique, qui a annoncé le 24 février dernier la création d'un comité d'experts sur la neutralité du net. Effort louable s'il ne se heurtait de plein fouet, et malgré la bonne volonté de l'initiatrice de ce projet, à plusieurs faits peu susceptibles de lui donner un semblant de crédibilité au sein de l'hexagone, comme sur le vieux continent, en semblant préférer le filtrage voire le bouclage du réseau des réseaux plutôt que l'élaboration d'une cyberstratégie raisonnée.

Pour avoir un aperçu critique argumenté sur le sujet, je vous enjoins à lire le très bon article de Guerric Poncet paru dans l'Express.

Extraits : 

La doctrine française en la matière, qui sera définie avec l'aide du nouveau collège, aura des conséquences sur la libre concurrence, mais aussi sur la liberté d'expression et sur la vie privée... Première aberration : le gouvernement a récemment fait voter des lois contraires à l'esprit de la neutralité du Net, dont notamment Hadopi et Loppsi, qui prônent la surveillance et le filtrage des réseaux de communication... Troisième écueil : le traité anticontrefaçon ACTA , en cours de négociation (secrète) sur la scène internationale. Selon des fuites de plus en plus précises, l'accord devrait élever la riposte graduée au rang de norme internationale...

Les experts réunis étant Yochai Benkler, professeur à l'université de Harvard et codirecteur du Berkman Center for Internet and Society ; Winston Maxwell, avocat associé chez Hogan & Hartson ; Michel Cosnard, pdg de l'INRIA ; Tariq Krim, fondateur de Netvibes ; Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d'État à l'Économie numérique.

Aucun commentaire: