mardi 22 septembre 2009

Россия, вперед! Medvedev parle au peuple Russe


Le récent discours (10 septembre 2009) de Dmitri Medvedev a déclenché de nombreuses réactions tant nationales qu'internationales. Il est vrai que les virulentes critiques sociétales relevées par le Président en titre sont généralement plutôt l'apanage de contempteurs du monde Russe et non d'un hiérarque en poste (Gorbatchev le dernier Président de l'Union Soviétique ayant toujours été très critique envers l'évolution de son pays mais ne disposait plus de chaire politique lors de l'énonciation des tares relevées).

De là, certains journalistes commencèrent à émettre les conjectures les plus diverses, avec cependant une constante de plus en plus manifeste qui serait celle d'un début de brouille entre les deux têtes de l'exécutif, Dmitri Medvedev le Président et Vladimir Poutine le Premier Ministre. La sentence fut même parfois assénée de telle manière qu'elle pouvait apparaître comme une satisfaction mal contenue. Seulement c'est peut-être faire rapidement fi de certaines réalités : d'une part la prochaine échéance présidentielle est dans trois ans, or si l'objectif de Medvedev avait été de débuter sa campagne, avouons que cela paraitrait quelque peu prématuré car tenir la distance sur ces prochaines années est particulièrement malaisé ; d'autre part Vladimir Poutine bénéficie aussi d'une réelle popularité au sein de la population, et son style plus que de s'opposer à celui de Medvedev est au contraire complémentaire. 

Une tempête dans un verre d'eau? Non pas vraiment, ou plutôt il n'est pas établi que l'intention du Président de la Fédération fut de marquer des points à l'encontre de son mentor, mais plutôt de provoquer un électrochoc destiné aux forces vives de la nation pour les amener à une prise de conscience, les réunir puis en tirer le meilleur par leurs propositions et énergie créatrice.
Loin du masochisme ou de la déclaration de guerre intestine, l'allocution de Medvedev pourrait être plus facilement assimilable à un appel rassembleur.

Через несколько месяцев Россия вступает в новое десятилетие нового века. Конечно, рубежи времени и круглые даты имеют скорее символическое, чем практическое значение. Но они дают нам повод осмыслить прошлое. Оценить настоящее. И задуматься о будущем. О том, что предстоит каждому из нас. Нашим детям, нашей стране.
http://www.gazeta.ru/comments/2009/09/10_a_3258568.shtml

Aucun commentaire: