mercredi 5 août 2009

Passe d'armes entre conseils d'administration


Je m'étais déjà étendu par le passé sur les atermoiements de Yahoo quant à sa stratégie chaotique pour pallier son déclin graduel ainsi que le risque imminent d'être isolé de toute évolution majeure au sein de l'univers du net en particulier et des TIC en général. Sans oublier de notifier que le cours de son action avait critiquement dévissé depuis la décision de la firme de Redmond de se retirer des négociations.

Il fallait bien se douter que le contexte actuel sous tension allait crisper encore plus les rivalités en période de crise systémique. Et là, nous pouvons même parler de tremblement de terre car pendant que Yahoo se décide enfin (!) à se marier avec Microsoft, c'est Apple qui vient de demander à un de ses administrateurs de quitter la table, un certain Eric Schmidt, PDG de... Google! Un mariage sans amour pour un divorce plein de rancoeur serait-on tenter de résumer.

La raison profonde de cet acte particulièrement belliqueux tient au principe que la présence à un conseil d'administration (board of directors en Américain) est moins importante par le vote que par la prise de connaissance de décisions stratégiques essentielles dévoilées lors de ces assemblées, aux fins de rasséréner les investisseurs quant à leur engagement. Données très sensibles en situation de concurrence exacerbée entre les deux sociétés Américaines. 

Cependant l'affaire est loin d'être close : un article de ZDnet laisserait à penser qu'un autre personnage, Arthur Levinson, co-directeur d'Apple serait appelé par un parallélisme des actes à quitter le conseil d'administration de... Google!

Le monde des TIC n'a pas fini de sourdre de tels mouvements...

Aucun commentaire: