vendredi 22 mai 2009

Nanotechnologies mais macropartenariat en vue pour le Baden-Württemberg

Le poids des länder Allemand est sans commune mesure avec celui des régions Françaises, en terme économique s'entend. Fédéralisme oblige.

Quoi de plus logique par exemple que du 25 au 27 mai s'afficheront les journées du Baden-Württemberg à Moscou afin de développer la promotion exclusive de ce land tout en ébauchant des partenariats stratégiques dans des domaines très divers. 150 participants badois et wurtembourgeois étant attendus dans la capitale de la Fédération de Russie.

Déjà en avant-première du lancement de cette exposition internationale a été consacré un partenariat prospectif dans les nanotechnologies. Gardons en mémoire que la Russie demeure très portée sur les secteurs de l'innovation, ayant créé notamment en 2007 la structure Rosnano chargée d'investir et de coordonner les efforts dans ce domaine porteur avec des fonds portés officiellement à 3 milliards d'euros pour supporter les premiers projets d'envergure. Dietrich Birk, secrétaire d'Etat du ministère régional de la Recherche et de l'Art du Baden-Württemberg n'ayant pas manqué de rappeler à qui voulait l'entendre que le territoire consacre 4,2% de son PIB à la recherche, ce qui est comparable aux résultats réalisés aux Etats-Unis et au Japon. Et ce dernier de préciser sa pensée sans ambages : le Bade-Wurtemberg, le Land allemand leader en matière d'innovations et de recherche au sein de l'UE, a intérêt à coopérer dans cette sphère avec la Russie.

J'encourage vivement mes visiteurs à se rendre sur le portail du Baden-Württemberg qui explique de façon claire et synthétique (site trilingue) pourquoi la décision de ce land de tendre la main à ses homologues Russes devrait plus susciter l'intérêt que le dédain ou la moquerie.

Aucun commentaire: