vendredi 3 avril 2009

Jolie mais chère Alice


Lorsque j'avais évoqué pour la dernière fois la demande en mariage du fournisseur Alice, c'était Numéricable qui semblait le plus prêt de lui mettre l'anneau.

C'était rapidement faire fi de Free, qui comme à son habitude bondit tel un diable de sa boîte pour opérer un coup dont il a le secret sur le marché des fournisseurs d'accès. Et doubler Numéricable, le mastodonte cablo-opérateur, ce qui demeure une réelle performance.

Seulement voilà, le coup semble s'être mué en coût, et fort indigeste semblerait-il. Aux 775 millions d'euros propres à l'acquisition, s'ajoutent les difficultés financières endémiques de l'ex-opérateur d'origine Italienne, soit pour l'année fiscale écoulée 94 millions d'euros grevant le bénéfice de la société Iliad.

Nul doute que la belle va devoir changer ses modalités de fonctionnement pour qu'elle ne soit pas à moyen terme délaissée par son nouveau prince charmant...

Aucun commentaire: