mercredi 2 juillet 2008

La licence globale arrive... au secours de l'audiovisuel public

Ce vieux serpent de mer qu'est la licence globale et qui avait défrayé la chronique lors des débats sur le DADVSI refait surface... pour le plus grand bonheur non de la défense de la création artistique mais du sauvetage financier de l'audiovisuel.

C'est en effet suite à la décision du Président Nicolas Sarkozy d'interdire la publicité sur les chaînes publiques dès le 1er janvier 2009 qu'il a été décidé de faire supporter cette suppression de recette aux acteurs de l'Internet et de la téléphonie mobile. Moyennant une taxe de 0,9% sur leur chiffre d'affaires.

Question s'imposant immédiatement à l'esprit : va-t-il y avoir répercussion sur le prix des abonnements ? L'on devine aisément déjà la fronde sourdant des principaux opérateurs touchés par cette velléité de toucher à leurs résultats financiers.

Madame Viviane Reding, commissaire Européenne de l'information et des médias, s'en est émue récemment et a désapprouvé publiquement le choix des autorités Françaises dans un entretien accordé aux Echos le 30 juin dernier. Signalons en outre que le rapport de la Commission dite Copé (au format PDF) n'avait pas envisagé cette compensation par les acteurs des NTIC.

Aucun commentaire: