lundi 5 mai 2008

Carrefour tombe de la toile


On ne reviendra pas sur les évènements qui ont émaillé le parcours de la flamme olympique dans les pays occidentaux, au grand dam des autorités Chinoises. On ne reviendra pas non plus sur les menaces de boycott des enseignes Carrefour implantées sur le sol Chinois. En revanche l'on ne manquera de noter avec intérêt cette annonce sur PC Inpact :

Le mot Carrefour, ou tout du moins sa traduction chinoise, est depuis peu censuré sur Baidu, le principal moteur de recherche chinois, affichant un message particulièrement explicite : « Le résultat de la recherche pourrait contenir du contenu illégal, nous ne pouvons donc pas l'afficher ». Quelle est la raison de cette censure ? Pour certains, il s'agit pour le gouvernement d'empêcher, ou tout du moins d'atténuer l'organisation des manifestations anti-Carrefour sur la toile. Reste que les prochaines manifestations pourraient bien changer d'ici peu leur slogan...

C'est un message clair à ceux qui l'ignoraient encore : la cyberstratégie d'entreprise prend désormais avec l'omniprésence des moteurs de recherche une place de plus en plus conséquente et en lénifier la portée serait s'exposer à de graves conséquences (économiques dans le cas présent). L'exemple cité n'étant pas nouveau, BMW en son temps avait fait les frais de l'importance exponentielle de ces nouveaux aiguilleurs d'informations. Supprimer l'empreinte numérique d'une marque sur le réseau des réseaux c'est porter atteinte à ses intérêts de façon directe, surtout dans un pays où le nombre d'internautes est évalué à 210 millions selon le Centre d'Information Chinois sur Internet (CNNIC).

Aucun commentaire: