mercredi 6 février 2008

Quand 46 millions d'internautes nous tendent la main


La Russie comptera 46 millions d'internautes actifs vers la fin 2008, a annoncé le ministre russe des Technologies et des Communications Léonide Reïman. "Le nombre d'internautes progresse vite (en Russie), et on prévoit qu'il y aura 46 millions d'utilisateurs actifs vers la fin 2008", a-t-il déclaré à la radio Echo de Moscou. Selon le ministre, la Russie comptait 35 millions d'internautes fin 2007. Vers la fin 2008, dans chaque localité russe dont la population dépasse 500 habitants, il y aura un centre d'accès collectif à l'Internet, a ajouté M. Reïman.
Source : AFP

Et alors pourrait-on ajouter?
Hé bien c'est le signe que le commerce électronique pourrait prendre un essor considérable en Russie (qui devra cependant aller de pair avec la possession croissante de cartes bancaires, et de ce point de vue ce pays a pris un peu de retard, pour des raisons principalement structurelles mais aussi psychologiques vis à vis du capitalisme). Car si l'ambition première d'Internet était et reste l'échange de connaissances par delà les frontières physiques (le Web 2.0 n'étant qu'une évolution à un niveau supérieur de cette ambition), l'échange de biens et services n'est jamais loin de toute évolution technique.

C'est aussi une excellente nouvelle pour les entreprises occidentales désirant nouer des partenariats stratégiques dans leur secteur ou tout simplement vendre leurs produits sur le territoire de la Fédération de Russie: prendre contact en récupérant les données des interlocuteurs Russes ou exposer sa vitrine en langue Russe ne prendront plus des allures de montagnes inaccessibles.

Assurément, il faut dépasser l'aspect purement statistique de l'annonce, tant on ne peut éluder tout l'intérêt du renforcement des liens commerciaux potentiels entre la Russie et les pays occidentaux.
A charge pour les entrepreneurs de part et d'autre d'effectuer les efforts conséquents pour ne pas laisser en jachère une telle avancée: un pont numérique existe, autant l'utiliser...

Aucun commentaire: