mardi 8 janvier 2008

Si jeune et déjà délaissée



C’est désormais officiel car émanant de la société mère Telecom Italia, la nouvelle est en définitive tombée : Alice, le dernier opérateur a être entré sur le marché des FAI (fournisseur d’accès Internet), est mise en vente !
La nouvelle était connue depuis le 12 novembre 2007 et avait été relayée par les principaux médias d’informations, généralistes ou spécialisés. Toutefois, aucune procédure formelle n’avait été initiée dans l’optique d’une cession partielle ou totale de la société, comme le rappelle cet article du Journal des Télécoms, ce qui laissait à penser qu’un délai de réflexion et de prospection était accordé à Alice. Et ce d’autant qu’un accord sur la mise à disposition de musique en ligne (moyennant des mesures techniques de protection, plus connues sous l’acronyme anglais DRM) avait été conclu avec la major EMI le 7 décembre 2007.

Las, Telecom Italia a préféré ce lundi jeter l’éponge en chargeant Calyon, une filiale du Crédit Agricole spécialisée dans le financement et l'investissement, de négocier les conditions de cette vente.
Les chiffres récurrents évoquent 882 000 abonnés, et une valorisation à hauteur de 600/650 millions d’euros.
Maintenant il est évident que le marché des FAI est arrivé à un degré de maturité mais aussi de concentration très poussé, ce qui pose d’office la question primordiale de savoir qui serait intéressé par un tel rachat ? Neuf, Free, Numéricable, Bouygues Télécom ou un financier tiers au monde des télécommunications, un fonds d’investissement (hedge fund) notamment ?

Ne manquera pas non plus l’obligation de se poser la question de l’échec de la pénétration de Telecom Italia sur le marché Français, et ce malgré une campagne médiatique que l’on peut qualifier de dynamique.

Aucun commentaire: