dimanche 2 décembre 2007

Le pire n'est jamais décevant bis repetita



Faux rebondissement suite au rapport de la Commission Olivennes. Si vous avez pris la peine de lire ce document, vous aurez constaté de visu au chapitre 2.2 que la commission préconisait de favoriser les œuvres sans verrou numérique (DRM).
C’est ce que pensèrent un peu trop rapidement certains magazines en ligne car il fallait lire attentivement tout le texte : La mission considère que tant que ne sera pas mis en place un standard de mesure technique assurant l’interopérabilité des fichiers musicaux, il faut permettre l’offre au détail de tous les fichiers musicaux en ligne sans mesures techniques.

Il apparaît dès lors une nuance capitale : l’absence de verrou numérique est préconisée le temps de trouver un système de protection des œuvres numériques unifié. L’enthousiasme redescend d’un cran…

Peu après la remise du rapport, notre inénarrable Ministre de la Culture ne perdant pas de temps pour prendre acte de cette disposition, a annoncé selon Ratiatum une hausse de la copie privée à terme pour compenser l’absence de DRM.
Je ne tiens pas à épiloguer sur ce fait, mais une interrogation sourd de mon esprit : Mme Albanel a-t-elle déjà tenté d’opérer une copie privée d’un ludiciel, CD audio ou DVD vidéo ? Je lui souhaite bon courage vu que manifestement et au regard de ses récents propos elle ne s’y est pas encore collée…

Comme d’habitude ne seront lésés que les consommateurs honnêtes qui auront le « privilège » d’être ponctionnés à deux reprises : une fois sur le prix de vente de l’œuvre incorporant généralement le coût de la mesure technique empêchant la copie privée et une autre fois sur tout support amovible vierge susceptible (la présomption d'innocence ne s'appliquant manifestement pas dans le domaine numérique) d’enregistrer des données numériques protégées par le droit d'auteur.
Les industries liées à l’économie de l’immatériel seront elles aussi fort peu ravies d’apprendre que leur marge bénéficiaire risque d’être rognée sous peu par une hausse prévisible de cette taxe.

Aucun commentaire: