lundi 29 octobre 2007

Sur les rives du Baltikum

/!\ CLIQUEZ SUR LA CARTE POUR L'AGRANDIR /!\


En prévision de mon voyage dans un mois pour la Baltique, je tiens à en profiter pour dresser un panorama (rapide rassurez-vous) de la région que l’on appelle les Pays Baltes (et pas Bas qui se trouve eux effectivement à des latitudes plus méridionales).

En liminaire, les Pays Baltes se composent de 3 Etats : la Lituanie (capitale Vilnius) ; la Lettonie (capitale Riga) ; l’Estonie (capitale Tallin).
Certains d’entre vous auront peut-être entendu parler de la Livonie (Livland en Allemand), elle désigne l’ancienne province qui englobait tous ces pays jusqu’en 1561, date où elle sera partagée entre les puissances belligérantes d’alors (Suède, Pologne, Russie et Danemark). Peut-être est-ce pour cette raison que l’on a tendance à opérer un (trop) rapide rapprochement entre ces trois entités étatiques. Or si des éléments les rapprochent comme la géographie où la Baltique est leur mer commune, d’autres les éloignent, comme la langue qui est balte pour les Lituaniens/Lettons et finno-ougrienne pour les Estoniens ou encore la religion dominante qui est le catholicisme pour les Lituaniens et le protestantisme pour les Lettons et Estoniens.

Ces pays sont membres de l’Union Européenne depuis le 1er mai 2004 (des référendums internes décidèrent de leur volonté d'adhérer: le oui l’emporta à 67% en Estonie et Lettonie et 90% en Lituanie) et envisagent à terme de rejoindre la zone Euro en 2008. A signaler que ces pays devinrent aussi membres de l’OTAN la même année.

Comment ne pas évoquer aussi cette résine, l'ambre jaune, faisant tourner la tête de bien des femmes depuis l'antiquité (cf article sur la route de l'Ambre) et qui se trouve quasi-exclusivement sur les bords de la Baltique?
Richesse qui, au Moyen-Âge, provoqua l'intérêt de l'ordre Teutonique comprenant rapidement comment subventionner ses croisades en pays nordique: en mettant la main sur l'exclusivité du commerce de l'ambre...
De nos jours, l'économie de ces trois Etats est surtout fondée sur le tertiaire, ce secteur au sein du PIB variant entre 55 et 70% selon le pays concerné. La croissance est aussi au rendez-vous, avec une mention spéciale pour la Lituanie qui se permet d'afficher en 2007 le chiffre insolent de 8% ! Alors que les autorités Françaises désespèrent d'atteindre les 3% rêvés...

Un article de Wikipédia leur est consacré ICI. Bonne lecture…

Deutsche Version HIER.
Русская Версия ЗДЕСЬ.

Aucun commentaire: